• Accueil
  • > LEXIQUE pour le blog: Patrimoine religieux en Hainaut

LEXIQUE pour le blog: Patrimoine religieux en Hainaut

Lexique permettant une meilleure compréhension des articles de ce blog.

–>§<–

Lexique: Source principale Wikipedia

Paganisme:Paganisme est un terme générique employé depuis le VIème siècle par des chrétiens pour désigner la religion de ceux qui ne sont ni chrétiens ni juifs. Il remonte au latin paganus (païen). À partir de 370, des lois impériales regroupées au Vème  dans le code théodosien emploient le terme paganus pour désigner ceux qui pratiquent la magie, ceux qui sont considérés comme superstitieux ou dans  l’erreur. Le terme a depuis conservé une connotation péjorative.

Basilique : Dans l’Église catholique romaine, une basilique est une église privilégiée. C’est un titre honorifique donné par le pape à une église où de nombreux fidèles viennent spécialement en pèlerinage pour honorer Jésus-Christ, la Vierge Marie ou les reliques d’un saint particulièrement vénéré. Par cette distinction honorifique, les basiliques ont préséance sur toutes les autres églises, à l’exception de la cathédrale de leur diocèse.

Cathédrale : Une cathédrale est, à l’origine, une église où se trouve le siège de l’évêque (la cathèdre) ayant la charge d’un diocèse.

Monastère : Un monastère est un ensemble de bâtiments où vit une communauté religieuse de moines ou de moniales. Il en existe dans les religions chrétiennes et bouddhistes

Couvent : Un couvent est un établissement religieux, généralement chrétien, où des clercs mènent une vie religieuse en communauté. Le couvent n’a pas de vocation monastique, il est donc plus ouvert sur le monde que le monastère

Abbaye : Une abbaye est un monastère de moines ou moniales catholiques placé sous la direction d’un abbé ou d’une abbesse, l’abbé étant le supérieur tout en étant père spirituel de la communauté religieuse, suivant les indications données au chapitre 2 de la Règle de saint Benoît (du moins dans le monachisme occidental).

Dans un couvent, les religieux peuvent sortir, à la différence des monastères où les moines doivent vivre à l’écart du monde. Une abbaye est un grand monastère placé sous la direction d’un abbé ou d’une abbesse.

Abbé : Un abbé, est tout d’abord un moine chrétien élu par ses pairs pour diriger un monastère, une abbaye ou une communauté canoniale

Prieur : Le statut de prieur est une dignité administrative et hiérarchique au sein d’une communauté religieuse chrétienne. Le prieur remplace l’abbé, en cas d’absence ; il n’est pas comme l’abbé, nommé à vie, et peut même redevenir simple moine.

Châsse : Une châsse (du latin capsa, « boite, caisse » puis « cercueil ») désigne généralement un reliquaire ccontenant le corps d’un saint (entier, ou sa plus grande partie), voire de deux ou trois s’il s’agit par exemple de saints martyrisés ensemble. Il s’agit donc d’une sorte de cercueil-reliquaire.

Châsse de Saint Humbert   La châsse ci contre est celle de Saint Humbert fondateur de l ‘abbaye de Maroilles.

 

 

 

 

 

 

Fierte: Synonyme de Châsse, de Sarcophage.

Relique : Les reliques (du latin reliquiae, « restes ») sont les restes matériels qu’a ou qu’aurait laissés derrière elle une personne vénérée en mourant : soit des parties de son corps, soit d’autres objets qu’il a ou avait, pour certains croyants, sanctifiés par son contact. Le culte des reliques reposant sur le possible transfert de la sacralité du corps saint sur le dévot, leur émiettement multiplie leurs bienfaits puisque chaque parcelle conserve la charge sacrale primitive

Chaire de vérité : La chaire (du latin cathedra, le siège) ou plus complètement la chaire de vérité ou chaire à prêcher désigne  la tribune du prédicateur dans une église .

Ex-voto : Un ex-voto est une offrande faite à un dieu en demande d’une grâce ou en remerciement d’une grâce obtenue. Ces objets peuvent prendre de multiples formes : statuettes ou plaques anatomiques, crucifix, tableaux, mais aussi, selon les régions et les sujets des prières : maquettes de bateaux, t-shirts de sportifs, volants d’automobiles, médailles militaires, etc

Baptistère : Dans l’architecture chrétienne, un baptistère (du latin baptisterium « piscine », « bassin pour les bains froids », est un bâtiment – le plus souvent isolé et de plan centré – spécifiquement destiné à pratiquer le baptême chez les chrétiens.

Narthex : Le narthex est un portique interne ménagé à l’entrée de certaines églises Lieu qui fait transition entre l’extérieur et l’intérieur, le profane et le sacré, c’est un espace intermédiaire avant d’accéder à la nef proprement dite. Par extension, le terme grec moderne narthekas désigne l’entrée des églises actuelles qui sont formées par un porche fermé voire ouvert..

Martyr : Un martyr est une personne qui va jusqu’à se laisser tuer en témoignage de sa foi, plutôt que d’abjurer.

« Martyr » appartient essentiellement, et à l’origine, à la terminologie chrétienne ; le mot doit être différencié du martyre qui est l’acte même de mise à mort ou les tourments infligés.

Apostasie : L’apostasie est l’attitude d’une personne, appelée apostat, qui renonce publiquement à une doctrine ou une religion.

Mandorle :

??????????????????????

Le mot mandorle vient de l’Italien mandorla qui signifie amande. Il désigne une figure en forme d’ovale ou d’amande dans laquelle s’inscrivent des personnages sacrés: le plus souvent le Christ, mais aussi la Vierge Marie ou les saints. Il s’agit ici de la Mandorle du fronton de l’église d’Havrincourt (14km de Cambrai).

Elle montre St Géry rendant la vue à un aveugle.

Diacre :Le diacre  est une personne qui assiste le dirigeant d’une église locale chrétienne. Il est choisi pour sa foi et ses qualités morales. Il est responsable de certaines activités de l’Eglise.

Psautier :Un psautier est un recueil de psaumes, souvent associé avec d’autres textes religieux comme un calendrier liturgique ou les litanies des saints.

Les Bollandistes: La Société des Bollandistes est une société savante belge fondée au XVIIe siècle par Jean Bolland dont le but premier est l’étude de la vie et du culte des saints. Fondée à Anvers au temps des Pays-Bas espagnols, la Société des Bollandistes est la plus ancienne société savante toujours en activité en Belgique, et cela depuis sa création.

 Au-delà des aspects religieux, la richesse de la bibliothèque des Bollandistes, manuscrits, imprimés et gravures, en fait une source de recherches historiques précieuse.

Hagiographie: L’hagiographie  est l’écriture de la vie et / ou de l’œuvre des saints. Par rapport à une biographie, l’hagiographie est un genre littéraire qui veut mettre en avant le caractère de sainteté du personnage dont on raconte la vie.

D’une manière plus polémique, on parle aussi d’hagiographie pour désigner un écrit  trop favorable à son objet, c’est-à-dire manquant de recul et/ou ne laissant guère de place à la critique.

Martyrologium Romanum:Le Martyrologe romain (en latin : Martyrologium Romanum) est le martyrologe officiel du rite romain de l’église catholique romaine. Il s’agit d’une liste détaillée mais non exhaustive des saints, bienheureux et martyrs reconnus comme tels par l’Église.

Assomption: L’Assomption de Marie, qui est appelée Dormition dans la tradition orientale, est la croyance religieuse orthodoxe et catholique selon laquelle la Vierge Marie, mère de Jésus, n’est pas morte comme tout un chacun mais est entrée directement dans la gloire de Dieu (ce qu’on traduirait communément par « montée au ciel »).

Ascension: L’Ascension est une fête chrétienne célébrée quarante jours après Pâques (en comptant le jour de départ, celui de Pâques). Elle marque la dernière rencontre de Jésus avec ses disciples après sa Résurrection, son élévation au ciel. Elle symbolise un nouveau mode de présence du Christ, qui n’est plus présent physiquement dans le monde visible, mais présent dans les sacrements.

Ecce homo:

??????????????????????

Ecce homo est une expression latine signifiant « voici l’homme ». C’est l’expression prêtée à Ponce Pilate dans la traduction de la Vulgate de l’Évangile selon Jean (19:5) lorsqu’il présente Jésus à la foule, battu et couronné d’épines.

NB:Certaines statues portent le nom de « Christ en peine » ou « Christ aux liens » .

Il s’agit ici de la statue du « Christ aux liens » située dans la chapelle du « Dieu de pitié » de Saulzoir . C’est le seul témoignage dans le Cambrésis de cette tradition iconographique.  

L’Immaculée Conception est une manière de désigner la Vierge Marie « sans tache » (latin : macula), c’est-à-dire sans péché. Cette désignation renvoie à l’un des dogmes catholiques, la conception immaculée de Marie, qui précise que Marie, depuis sa conception dans le sein de sa mère, n’a pas été entachée par le péché originel et, contrairement au reste de l’humanité, n’a jamais eu besoin de purification ou de conversion. L’« Immaculée Conception » ne concerne que la conception de Marie elle-même, et non pas celle de Jésus-Christ.

 Lexique : Autres sources.

Potale:

PotaleMot d’origine Wallonne et Picarde qui désigne un enfoncement, une cavité, une niche, un trou dans un mur en vue d’y abriter une statuette religieuse. Ci contre une Potale du village de Vieux-Reng. (Avesnois).

 

 

 

 

 

 

 Borne Potale

Borne Potale Notre Dame de BonsecoursLes bornes Potales sont des édicules en pierre, en béton composés le plus souvent d’une borne, d’un corps, d’une niche. Elles peuvent être adossées à un mur ou simplement isolées sur le bord d’une route ou d’un chemin.

La borne  potale est érigée pour la protection des champs et des cultures, elle marque la présence du sacré dans un lieu réputé maléfique ou tout simplement est le fruit du Vœu d’un particulier. La borne potale ci contre dédiée à Notre Dame de Bonsecours se trouve à l’entrée du village de Bry en venant de Roisin.

Certaines bornes sont placées le long de voies « romaines » il pourrait s’agir de la récupération de monuments plus anciens. Celle ci se trouve au croisement de la chaussée dite « Brunehaut » venant de Bavay et de la route de Bry à Roisin (Belgique).

Les bornes Potales portent également le nom d’ Oratoire et parfois même de Chapelle.

On rencontre plus de 600  de ces bornes dans l’Avesnois. Une Association l’ARARCO,fondée en 1987, s’est donné pour mission l’aide à la restauration des chapelles et oratoires du Nord et du Pas-de-Calais.

 

D’autres définition apparaitront au fur et à mesure de la rédaction des articles.

–§–

LICENCE  CC-BY-NC-SA  Les photos personnelles de ce blog sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Un commentaire pour “LEXIQUE pour le blog: Patrimoine religieux en Hainaut”


  1. Gipé le SCALDIEN écrit:

    Excellente idée d’enrichir notre vocabulaire au fur et à mesure des épisodes, de manière claire et vivante! Surtout quand les sources sont fiables.De quoi lire intelligemment les cartes, textes et documentaires à caractère historique.
    A quand une « interro », avec rappels des épisodes d’où est issu ce vocabulaire?
    A la prochaine livraison!

    Répondre


Laisser un commentaire