Culte, Eglise, Non classé

-5-Notre Dame de la Chaussée

D’où vient ce nom de Chaussée ?

 De nombreux villages portent ce nom où  un nom d’origine plus ancienne. On trouve par exemple Villers- en-Cauchies , Sauchy-Cauchy,  Sauchy-Lestrée , Gognies-Chaussée . Ces dénominations sont des variantes de la même appellation picarde : La Cauchie ou Keuchie.

Ces villages  sont bâtis à proximité de chaussées antiques.

L’I.G.N. (Institut Géographique National) nous donne une définition dans son glossaire des noms de lieu.

 Cauchie : Route, levée de terre dans les marais : Chaussée ; Picardie, Normandie, Flandre.

Notre-Dame-de-la-chaussée, à Valenciennes était une chapelle bâtie hors les murs de la ville à proximité de la chaussée  qui reliait deux garnisons Gallo-Romaines : Famars et Tournai. Cette chaussée traversait Valenciennes, la cité aux 14 cours d’eau. Autrement dit : un marais.

 Simon Leboucq, prévôt, dans son  « Histoire ecclésiastique de la ville et conté de Valentiennes » a dessiné en  1650   une carte de Valenciennes telle qu’il estimait être en l’an 1008. Cette carte illustrant le miracle du « Saint Cordon » délivrant la ville de la peste. Voir ci-dessous la carte de Simon Leboucq.

Source Patrimoine numérique de la Bibliothèque de Valenciennes

Vous pouvez « zoomer » cette image.

 Le repère 6 (en bas) indique la Chauchée (actuelle rue de Famars) après avoir été également appelée Rue de Cambray.

Le repère 7 (en haut) indique le pont Néron. C’est le pont qui permettait la traversée de l’Escaut. Emplacement actuel : approximativement sous la place  De Gaulle.  La chaussée continuait jusqu’à Escaupont  où elle retrouvait la chaussée antique, dite Brunehaut, Bavay-Tournai.

Le pont Néron.

Voir enluminure ci dessous qui porte comme description: Construction du pont de Néron et de la route à Famars. Enluminure datée de 1447 de Roger Van Weyden.

Bien sûr le pont Néron ne se trouvait pas à Famars, mais beaucoup d’écrits localisaient Valenciennes en Fanum Martensis (Famars).

IRPA KIK

 Attention : La copie de cette photo est interdite sans en avoir obtenu les droits de réutilisation. Cette photo est sous copyright © KIK-IRPA , Bruxelles .

N° de dossier Z006477 pour ce blog. Source : Institut Royal du patrimoine artistique. Bruxelles : Lien vers le site de l’ IRPA : Cliquez ici

La chapelle Notre dame de la chaussée.

Cette chapelle a été bâtie vers 750 par ordonnance de Pépin-le-Bref père de Charlemagne, mais celle-ci, comme celle de St Nicolas, demeurèrent longtemps non fréquentées à cause de leur situation extra muros mais surtout du fait que le valenciennois était quotidiennement pillé tantôt  par les Wandales, tantôts par les Danois et Gotz. (D’après un texte de Simon Le Boucq).

Quand Bauduin l’ édifieur entrepris de reculer les murs d’ enceinte de Valenciennes la chapelle se trouva en ville et devint paroisse le 2 Août 1186. Les religieux de St Saulve dont dépendait la paroisse, ainsi que les paroissiens agrandirent à force de travaux la chapelle qui devint une des plus grandes églises paroissiales de la ville.

Ci-dessous un extrait de la carte de Georgius Braun (1541-1622) géographe et cartographe Allemand montrant :

-En Orange : La chaussée (actuellement rue de Famars).

-Cerclée de rouge : Notre-Dame-de-la-Chaussée.

Carte de Braun rev 1

Source Carte de Georgius  Braun

En 1650 Simon Leboucq avait  représenté cette église dans son « Histoire ecclésiastique de la ville et conté de valentiennes ». En 1844 Arthur Dinaux fait imprimer ce livre et Henri Macaire en redessine les édifices religieux. Ci dessous Notre-Dame-de-la Chaussée d’ Henri Macaire.

Source: Patrimoine numérique de la bibliothèque de Valenciennes.

Vous pouvez zoomer cette image pour en apercevoir les détails.

Regardez la petite porte à gauche de la lithographie  c’est ce qui reste actuellement de l’église. Photo prise cour de la chaussée. (La cour de la chaussée se trouve en face de l’Auberge du bon fermier).

??

En 1599, pour mettre en valeur la table d’autel, les paroissiens firent peindre une « Adoration des mages » par Martin de Vos.

 Ci-dessous « l’adoration des mages » de Martin de Vos .
Adoration des mages. Martin de Vos. 1569 pour ND de la chaussée. Musèe des bx arts.Vlls

Musée de Valenciennes. Source: Cliquez ici

Anecdotes

-Extrait des « Petites affiches de Valenciennes » du 5 fev 1825 source : patrimoine numérique de la bibliothèque de Valenciennes.

« Le 6 Février 1569 Barbe Hollande, jeune fille de Valenciennes, élevée dans le calvinisme, mais professant extérieurement la religion catholique, à cause de la terreur que le duc d’Albe répandait dans le pays, communie à l’église de Notre-Dame-de-la-Chaussée de Valenciennes, pour se marier le lendemain. Après la communion, on la voit rejeter l’hostie sainte. Malgré sa jeunesse et sa beauté, cette fiancée, âgée de 17 ans, est condamnée à être brulée vive, et on l’exécute  le 10 du mois suivant ».

-En 1349 une épidémie régnait à Valenciennes au point que le cimetière de l’église devint vite insuffisant. Les magistrats acquirent alors une pièce de terre pour la paroisse de la chaussée. C’est cette terre qui fût appelée par la suite l’Atre de Gertrude et qu’une chapelle y fût construite.
De l' Attre de Gertrude simon Leboucq

Source:Patrimoine numérique de la Bibliothèque de Valenciennes

Fin de l’article

–>§<–

La légende de l’ Atre de Gertrude : Cliquez ici

Mots-clefs :,

6 Réponses à “-5-Notre Dame de la Chaussée”

  1. Le 20 juin 2018 à 13 h 40 min Gipé le SCALDIEN a répondu avec... #

    Intéressantissime! De quoi comprendre bien des aspects d’une société très influencée par le fait religieux et les épidémies.
    Quelques aspects devraient entrer dans les livres d’Histoire pour mieux nous situer les modes de vie d’alors et de maintenant:
    >l’importance de l’Eau dans les cités: …ah ce pont Néron et la vie qui « va avec »; ah ces marais d’une époque où l’Homme n’avait pas encore vidé goulûment les nappes alluviales et phréatiques!
    >comment on augmente les superficies urbaines
    >savoir observer les lieux historiques, comme la Cour de la Chaussée : c’est touchant d’imaginer Valenciennes face à ce qui reste de l’Eglise de ND de la Chaussée
    Pour le prochain dépaysement valenciennois, je sais pourquoi il faut se chausser sérieusement!

    • Le 20 juin 2018 à 20 h 45 min hanwide a répondu avec... #

      Bravo JP pour ton commentaire. Dans ceux-ci il y a toujours du dit et du non-dit qui viennent en complément de mes articles. Je pense alors que j’aurais dû écrire des articles plus longs, mais je me limite pour ne pas être ennuyeux et surtout parce que les bases de données des bibliothèques numériques que je consulte n’en savent pas beaucoup plus. pourtant je consulte les bibliothèques de nos anciens envahisseurs: Autriche , Angleterre, Allemagne, Espagne et celles du Hainaut (Belge et Français).J’y fait des découvertes intéressantes qui me donnent des idées pour d’autres blogs.
      Amicalement
      Georges Biron

      Dernière publication sur Les villages du Hainaut Français : Menhirs, Dolmens, Cromlechs, des Hauts de France.

  2. Le 23 mai 2018 à 21 h 01 min boisseaux a répondu avec... #

    Encore un article qui nous apprend quelque chose sur notre ville que nous pensions bien connaître.
    Amicalement

    • Le 23 mai 2018 à 22 h 15 min hanwide a répondu avec... #

      Merci beaucoup Jean Louis. Je découvre également beaucoup de choses sur Valenciennes. Le plus difficile est d’en faire une synthèse pas trop ennuyeuse.
      Amicalement
      Georges

      Dernière publication sur Les villages du Hainaut Français : Menhirs, Dolmens, Cromlechs, des Hauts de France.

  3. Le 23 mai 2018 à 18 h 28 min Poncet a répondu avec... #

    Une fois de plus, une nouvelle complète , très instructive et passionnante. J’attends avec impatience ton article facebook ND Saint Cordon.
    NB De Gaulle avec 2 L

Ajouter votre réponse

LE PLUS GRAND ET PUISSANT ... |
Visitation de la Dame de to... |
Ma vie en abondance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fin de l'empire al Mad...
| Biblevouscachechtiment
| Rituelamoureux