-1-La Sainte à la Roue

Lors d’une promenade dominicale aux abords du bassin rond de Bouchain là où se trouve la confluence de l’Escaut et de la Sensée j’ai trouvé la porte de l’église d’Estrun ouverte.

Eglise d'Estrun

Fait assez rare car les églises sont souvent fermées même le dimanche. Mon regard a été attiré, ainsi que mon appareil photo, par la statue de cette sainte ci dessous non identifiée.

Ste Catherine d' Alexandrie

 Les saints et saintes sont souvent représentés avec des attributs : un objet, un animal, une autre personne, qui permettent aux croyants de les reconnaitre facilement.

Ici deux objets devraient permettre de l’identifier ; il s’agit de la palme des martyrs et d’une sorte de barre de navire. C’était pour moi une amorce de piste car à Estrun se trouvaient à une époque des cales sèches pour radouber les nombreuses péniches qui naviguaient sur les deux fleuves. Les mariniers avant 1914 faisaient leurs achats à Estrun.

 Une visite préalable du cimetière jouxtant l’église m’avait orienté vers cette hypothèse, Elle devait être la sainte des mariniers.

Ci-dessous : des gravures de tombes du cimetière d’Estrun.

??????????????????????

Il me restait à chercher sur le net une Sainte avec une barre de navire cassée.

Après de vaines recherches cette hypothèse s’est démise, surtout du fait que j’ai trouvé par la suite d’autres statues similaires dans d’autres églises.

Boussières en Cambrésis  à gauche (La statue a perdu la palme de martyr)

Préseau (Valenciennois) à droite.

20171027_135533

 Cette fois la Sainte est identifiée, il s’agit de Ste Catherine. Une petite pancarte se trouve au pied de la statue de l’église de Préseau.

Une enquête parallèle auprès de personnes informées m’apprend qu’il s’agit de Catherine d’Alexandrie.

Mais c’est bien la Catherine que les jeunes filles fêtent le 25 Novembre mais qui a disparu du calendrier en 1970

Mais pourquoi cette suppression ? C’est là que l’histoire se complique.

Pourquoi Ste Catherine est-elle représentée avec une roue qui était en fait l’instrument de supplice sur laquelle étaient battus à mort les condamnés ? Et pourquoi une roue cassée ?

 

Ci après le résumé du texte que l’on trouve sur Wikipedia et qui réserve des surprises.

Catherine née vers 290 d’une famille noble d’Alexandrie avait acquit des connaissances qui la plaçaient au niveau des plus grands Philosophes de l’époque. Un jour qu’elle assistait à une séance d’apostasie* en présence de l’empereur romain Maxence elle en vint à s’adresser à lui.

Elle discuta longuement avec lui des modes de réflexions des penseurs grecs. Lors d’un deuxième entretien elle tenta de convaincre Maxence de l’existence du dieu unique des chrétiens. Il n’arriva pas à contrer les arguments de Catherine. Il fit alors appel à 50 grammairiens et rhéteurs  en leur promettant d’immenses récompenses s’ils triomphaient par leurs raisonnements de la vierge argumentatrice.

Masolino,_santa_caterina_e_i_filosofi_di_alessandria,_san_clemente_roma

Source de l’illustration : Wikimedia.Commons  Attribution : Masolino da Panicale Œuvre du domaine public.

Elle réussit à faire taire les orateurs par la pertinence de son argumentation, et à les convertir. L’empereur les fit aussitôt brûler au milieu de la cité.

Séduit par sa jeunesse et son « incroyable beauté » il  s’adressa ensuite à Catherine en lui proposant une place dans son palais, en second rang après la reine. Elle répondit : « Cesse de tenir de tels propos […] Je me suis donnée comme épouse au Christ [...] Rien ne pourra m’éloigner de l’amour que j’ai pour lui».

 L’empereur la fit alors dévêtir, frapper à coups de croc de fer, et jeter dans une prison obscure sans alimentation pendant douze jours. Pendant ce temps l’empereur dû s’absenter, à son retour il constata que Catherine était florissante, en fait elle avait été soignée par la reine (qui s’était convertie ainsi que les gardes)  et alimentée d’une nourriture céleste par une colombe blanche envoyée par le Christ.

L’empereur lui proposa cette fois d’être sa compagne, elle refusa à nouveau car dit-elle « Le Christ est mon Dieu, mon amour, mon berger et mon époux unique ».

Un préfet conseille alors à Maxence un supplice pour la vierge, afin que l’exemple de cette mort effraye les autres chrétiens. Quatre roues entourées de scies de fer et de clous doivent lui déchirer et broyer le corps. Catherine pria le seigneur de détruire cette machine et voila qu’un ange frappa et brisa cette machinerie avec tant de force qu’il tua Quatre mille païens.

Maxence demanda encore une dernière fois à Catherine de devenir son épouse. Elle refusa, l’empereur la condamna à être décapitée.


Réalité historique

On n’a pas cessé, en pure perte, de chercher les traces de qui pourrait être la Catherine d’Alexandrie. Certains ont tenté de l’identifier avec la païenne Hypatie qui au Vème siècle rivalisait avec les philosophes de son temps et qui fut massacrée à Alexandrie. Mais il semble que Catherine serait une figure créée pour récupérer la renommée d’ Hypatie. Cliquez ici  pour visionner une vidéo qui résume la vie d’Hypatie.

Hypatie d' Alexandrie

L’église catholique elle-même doute de son existence, comme en témoigne le fait qu’elle a officiellement retiré Catherine de son calendrier en 1970.

A Cambrai (siège de l’archevêché) la statue de St Catherine se trouve dans le narthex* de l’église Saint Géry. Espace entre le portail d’entrée et la nef de l’église  donc entre l’extérieur et l’intérieur, Entre le profane et le sacré.

Ste Catherine -Eglise St Géry- Cambrai

Cependant dans notre Hainaut, fêter la Ste Catherine  fait toujours partie de notre culture et de notre patrimoine.

 De tout temps la Ville de Cambrai a fêté la Ste Catherine à l’occasion d’une braderie qui rassemblait il y a quelques dizaines d’années nombre de cultivateurs de la région qui venaient s’approvisionner en quincaillerie, coupons de tissus, volaille, vaisselle… Que l’on ne pouvait trouver qu’à la ville. Il s’agit maintenant d’une combinaison de marché et de braderie, mais toujours vivace.

Ste Catherine Cambrai

Source: extrait de la page Facebook de la ville de Cambrai.

     –§–

La signification des mots accompagnés d’un astérisque  rouge * se trouve dans la page « Lexique ». Colonne de droite.

   –§–

LICENCE  CC-BY-NC-SA  Licence Creative Commons
Les photos personnelles de ce blog sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Pour les autres photos et illustrations: les sources sont citées

   –§–

 Fin de l’article

Dicton : à la Sainte Catherine tout bois prend racine.

19 novembre, 2017 à 19 h 00 min


2 Commentaires pour “-1-La Sainte à la Roue”


  1. Gipé le SCALDIEN écrit:

    Ce blog se présente sous la protection de l’opulente église St Michel de Valenciennes… Son premier récit ne dément pas sa solidité par une perspective tonique et « réaliste » de la christianisation de nos « Hauts de France ».
    Un lexique utile permet de décrypter les termes oubliés depuis les petits matins froids du catéchisme de jadis.
    Le récit sur Sainte-Catherine d’Alexandrie illustre parfaitement comment la Mémoire chrétienne a été transmise,par incorporation de récits locaux. Lorsque les réalités historiques s’imposent, on peut « déchanter », mais on y gagne quand-même en humanité simple, mais entière!… On connait toutes et tous des Catherine capables de tenir tête à des assemblées aux idées a priori arrêtées.
    Attendons avec confiance le deuxième épisode.

    Répondre


Laisser un commentaire